Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2006

INFORMATIONS sur les E.I.P.: Qui est-il ?

Qu'est-ce qu'un E.I.P ?

Un Enfant Intellectuellement Précoce (EIP) est une enfant doué de capacités intellectuelles très supérieures à la moyenne. Les psychologues du monde entier considèrent qu'au-delà de deux écarts-types par rapport à la moyenne, qui est de 100 sur l'échelle d'intelligence dite "de Weschler",  c'est à dire à partir de 130,  il y a "précocité intellectuelle" ou "surdouement". Ce qui statistiquement  concerne 2,2 % de la population.

Les caractéristiques des E.I.P

  •  Au niveau cognitif : le fonctionnement peut présenter plusieurs caractéristiques : une rapidité de raisonnement, de compréhension et d’apprentissage notamment lorsque des sujets/domaines les intéressent, une rapidité de traitement de l’information, une grande curiosité d’esprit, des questionnements existentiels et/ou sur les « grandes limites » de notre monde comme par exemple : la vie, le corps humain, la mort, la préhistoire, la terre et l’univers…
  • Au niveau du langage : l’acquisition du langage se fait souvent de façon rapide et précoce avec une richesse du vocabulaire.
  • Au niveau de la mémoire : les enfants à haut potentiel intellectuel ont généralement de grandes capacités de mémorisation, avec une mémoire à long terme efficace.
  • Au niveau des traits de personnalité : les enfants à haut potentiel intellectuel se caractérisent généralement par une grande empathie, une intensité émotionnelle voire une gestion difficile des émotions, une hypersensibilité, une forte sensibilité à l’injustice, un fonctionnement à l’affectif avec les autres personnes dont les enseignants, une recherche de perfectionnisme, une certaine anxiété, un manque de confiance en soi plus ou moins fort, le sens de l’humour…
  • Au niveau social : certains enfants précoces peuvent avoir des difficultés relationnelles avec les enfants du même âge et sont parfois isolés. D’autres, tout en étant bien intégrés, préfèrent être en compagnie d’enfants plus âgés ou encore d’adultes.
  • Au niveau du sommeil : les enfants précoces ont souvent des difficultés à s’endormir en raison de leur activité cérébrale intense. Le sommeil paradoxal est important avec de nombreux rêves, cauchemars voire des angoisses nocturnes. La fatigabilité peut les guetter.
  • Au niveau de leurs perceptions sensorielles : une hyperesthésie peut être présente chez certains enfants dont les sens sont alors très développés : une grande sensibilité aux odeurs, aux bruits, aux goûts, au toucher, aux détails visuels.

Tout en partageant des spécificités, les enfants intellectuellement précoces présentent des profils très divers, avec des retentissements différents sur leur scolarité, leur sociabilité, leurs besoins éducatifs…

Comment identifier un enfant précoce / enfant surdoué ?

La famille et les professionnels autour de l’enfant : enseignants, directeurs d’établissements scolaires, orthophonistes, psychomotriciens, psychologues, médecins dont les pédiatres et les pédopsychiatres… peuvent repérer des signes faisant penser à la précocité. Les praticiens peuvent alors conseiller de faire une démarche de bilan du fonctionnement intellectuel chez l’enfant ou l’adolescent.

L’identification des enfants intellectuellement précoces est effectuée par des psychologues connaissant les problématiques liées à la précocité intellectuelle.

Pour identifier la précocité intellectuelle ou le haut potentiel intellectuel, les tests utilisés sont validés scientifiquement et considérés comme des références mondiales pour l’évaluation du fonctionnement intellectuel global.

Les tests du QI pour enfants et adolescents s’adressent :

Selon les tests spécifiques menés par un psychologue agréé, un enfant précoce présente un Q.I. supérieur à 125-130.

Pourquoi lui faire passer un test de Q.I ?

Les effets bénéfiques à la maison

Plus tôt le diagnostic de précocité est posé, plus l’enfant a une chance de progresser avec harmonie. Cela évite à l’enfant comme à ses parents des souffrances morales et le sentiment d’incompréhension. Le test ainsi que l'accompagnement psychologique menés par un praticien spécialiste permettent de rassurer l’enfant et ses parents qui comprennent enfin pourquoi il n’agit pas comme la majorité des autres enfants de son âge. L’enfant précoce croit souvent qu’il est fou, voire extra-terrestre.

Les effets bénéfiques au sein de l'école

Le test psychologique permet de considérer les difficultés de l’enfant précoce à l’école (dissipation, lenteur, ennui, difficulté d’intégrer le groupe, refus d’aller en classe, etc.).

Il peut aider les enseignants à élaborer une approche différente de l’enfant intellectuellement précoce ou proposer aux parents de sauter une ou deux classes pour l’enfant qui s’ennuie.

Expliquez à l’enfant précoce qu’il sait s’adapter aux règles communes. Il n’est pas dispensé de faire ses devoirs et de les présenter aux enseignants.

Organisez sa méthode de travail et cadrez son emploi du temps, en établissant ensemble des règles de jeu auxquelles il se tient.

Si l’enfant intellectuellement précoce a des lacunes en classe, un soutien extérieur sur une durée déterminée peut le faire progresser vers un objectif scolaire à atteindre.

Si l’enfant n’a pas de lacunes et s’ennuie réellement (apprentissage acquis et maîtrisé dans son niveau de classe), le saut de classe est préconisé par les textes de l’Éducation Nationale.

Accompagner son enfant intellectuellement précoce

L'ennui est l'écueil principal que rencontre les enfants intellectuellement précoces. Pour bien grandir et s’épanouir psychologiquement, il a besoin de se nourrir intellectuellement en permanence. Les apprentissages scolaires, même après avoir sauté des classes, ne lui suffisent généralement pas. Selon ses envies, nourrissez sa curiosité par des activités extra-scolaires :

• visites d’expositions, d’entreprises, sites historiques

• jeux logico-mathématiques, goûter philo, recherches sur Internet

• pratique d’une langue, d’un instrument de musique, arts plastiques

Beaucoup d’associations, les mairies, les bibliothèques, médiathèques et musées municipaux, les centres de loisirs proposent ces activités.

Conduisez-le à développer sa propre passion et non la vôtre (il aime la techno, pas vous).

Il faut peut-être le pousser la première fois, surtout à l’adolescence. Essayez de trouver un autre enfant avec qui partager une activité commune.

Ne tombez pas dans l’excès en le surchargeant d’activités, il a besoin de rêver, de ne rien faire, ne serait-ce que pour calmer son train de pensées…

Un enfant intellectuellement précoce est souvent distrait par son flot continu de pensées multiples qui le freinent dans ses actions au quotidien. Sans tout faire, secondez-le pour préparer son cartable, ses vêtements pour le lendemain, levez-le un quart d’heure avant pour qu’il “prenne son temps” !

Donnez-lui une seule instruction à la fois et ramenez-le patiemment dans l’action présente dès que sa pensée l’égare.

En conclusion, voici une citation  du Dr Olivier REVOL, pédopsychiatre. Extrait de "Même pas grave ! L'échec scolaire, ça se soigne"

Les enfants précoces ne sont pas tout à fait des enfants comme les autres, mais comme les autres, ce sont des enfants.

Et pour terminer, ayez à l'esprit que les caractéristiques "des Enfants Intellectuellement Précoces" ou "enfants surdoués" ne disparaissent pas avec l'âge ! Votre enfant sera un adolescent "précoce" ou "surdoué, puis un adulte "surdoué".

Les commentaires sont fermés.